• par (Libraire)
    30 novembre 2021

    PRIX FEMINA 2021

    Il y a forcément une émotion particulière à lire le dernier roman que l’auteur de « Je ne reverrai plus le monde » a écrit alors qu'il était encore emprisonné.
    C’est sous un régime totalitaire où règne la terreur que vit Fazil jeune étudiant en littérature. Ruiné après le décès de son père, il vit modestement dans une pension et subvient à ses besoins en faisant de la figuration dans une émission de télévision. C’est là qu’il rencontre Madame Hayat, une femme d’âge mûr voluptueuse et hédoniste qui va se charger de faire son éducation sentimentale. Ahmet Altan reconnaît que du fond de sa cellule il est tombé fou amoureux de Mme Hayat et il faut bien avouer que c’est un personnage romanesque absolument admirable. Fazil n’a rien en commun avec elle mais entre ses bras insouciants il oublie l’angoisse et les peines et surtout apprend à ne plus avoir peur du monde et à mépriser la douleur. Mais il y a Sila, la jeune et jolie étudiante avec laquelle il a moult affinités qui entre dans la valse de la confusion des sentiments.
    Ahmet Altan écrit un très grand roman d’amour profond et subtil servi par une plume d’une infinie délicatesse. De la très grande littérature assurément.
    Prix Fémina étranger 2021 . A NE PAS MANQUER


  • par (Libraire)
    30 novembre 2021

    Enorme coup de cœur !

    Un énorme coup de cœur pour ce très beau roman d'apprentissage sur fond de répression turque.
    Un livre sur la découverte de l'amour, de la littérature et de la politique.


  • 24 novembre 2021

    Vie et liberté

    Fazil, le narrateur, un étudiant pauvre, partage une pension de famille avec un travesti, un vendeur de contrefaçon, un rédacteur non conformiste, etc… chacun se faisant l’écho d’une société chaotique. Il tombe amoureux, fasciné, de Mme Hayat, ardente et charnelle quadragénaire pleine de mystères ; puis s’éprend de Sila, étudiante ; deux femmes étonnamment libres.

    Le dernier roman de Ahmet Altan, écrit du fond de sa geôle, ouvre les portes de la liberté, de la vie, dans une Turquie qui bascule dans la répression et la censure. Face à la dégradation, la population est soit terrorisée, soit emprunte d’appétit de revanche ou d’exil….

    Confronté au drame de près, Fazil résiste à cette dictature par la littérature mais aussi par l’amour et la sensualité. Comment gérer cette dualité sentimentale et lutter contre ce régime écrasant ?...

    A découvrir…

    « J’avoue que je peine à comprendre comment un seul être peut couvrir autant d’étendue dans la tête et le cœur d’un homme »


  • 6 octobre 2021

    Il faut souhaiter un jour rencontrer sa Madame Hayat. Souhaiter connaître l'ivresse, la grâce et la nostalgie à méditer jusqu'à la fin des temps. Lorsque Fazil, jeune étudiant de Lettres, en butte au déclassement, rencontre Madame Hayat, femme indépendante et voluptueuse, il devient son amant et fait l'apprentissage du libertinage et de l'insouciance. Faisant fi de leur différence d'âge, les deux amants vivent une relation charnelle intense dont Madame Hayat est la prodigue instigatrice. Fazil est fasciné par sa mystérieuse maîtresse dont la philosophie de vie tranche avec sa jeunesse cérébrale et timorée. Dans le même temps, sa rencontre avec la belle Sila comme lui passionnée de littérature ne fait qu'ajouter au trouble et à l'indécision du personnage. Alors que le pays bascule de jour en jour dans le marasme et la paranoïa, Fazil est rattrapé par la réalité... Ce grand roman politique et érotique oscille comme notre bel héros entre l'exaltation et la mélancolie, la colère et la fragilité, la gravité et la générosité. Il y a ici un éloge des sens, des livres, de la beauté et de la magie de l'instant qui captive, bouleverse et dont on devine à chaque page une patiente et ardente défense.
    Ahmet ATLAN injustement condamné par le régime turc - et aujourd'hui libéré - a écrit ce livre en prison. L'on comprendra que Madame Hayat incarne l'esprit frondeur, épicurien mais aussi lucide d'un pays qui revendique sa liberté. Ahmet ATLAN nous livre ici une histoire d'amour et de désillusions dont on ressort irréductiblement et puissamment grandi.


  • par (Libraire)
    5 octobre 2021

    Fazil, jeune étudiant en lettres, a le coup de foudre pour une femme d'âge mûr, Madame Hayat qui l'ouvre sur le monde et lui fait regarder la vie différemment. Il tombe amoureux en même temps d'une jeune fille, Sila, qui étudie la littérature comme lui. Dans la ville, la terreur règne avec des descentes d'hommes tabassant, enlevant, tuant hommes et femmes. Pour s'extraire de cette répression, il essaie de s'évader par la littérature, de s'oublier dans la passion amoureuse....
    Magnifique et poignante histoire d'amour évoquant en creux la Turquie actuelle.


  • par (Libraire)
    26 septembre 2021

    Voici un magnifique roman d’amour, d’apprentissage à la fois sentimental et politique, une ode à la liberté et à la littérature: Fazil a tout perdu après la mort de son père. Etudiant en littérature, s’il veut continuer ses études, il doit réduire son train de vie et obtenir une bourse. Il trouve un logement bon marché dans une auberge où tous les locataires partagent la cuisine. Pour survivre, il décroche un petit boulot qui consiste à jouer les figurants dans une émission de variétés. C’est là qu’il rencontre Madame Hayat, une femme bien plus âgée que lui, dont il tombe éperdument amoureux. Il y rencontre aussi Sila, qui fait les mêmes études que lui et dont la situation familiale similaire à la sienne va les rapprocher. Mais peut-on seulement aimer aussi passionnément 2 femmes si différentes ? Il découvre le plaisir, l’abandon avec l’une, et partage des discussions intellectuelles et l’amour de la littérature avec l’autre ; tourmenté par la culpabilité et la solitude, il est incapable de choisir entre ces 2 femmes.… Dans un pays où les libertés sont de plus en plus réduites, les hommes sont emprisonnés de façon arbitraire, tabassés dans la rue par des milices islamistes, Fazil, en même temps qu’il découvre la vie, ouvre les yeux sur la réalité politique de son pays : y a t’il un avenir pour lui ou doit-il s’exiler au Canada, comme le lui propose Sila ?


  • par (Libraire)
    14 septembre 2021

    Un roman empreint de douceur dans une Turquie sous surveillance

    Ahmet Altan a une histoire tortueuse. Journaliste renommé en Turquie, il se voit emprisonné par le régime d'Erdogan pour implication présumée dans le putsch manqué du 15 juillet 2016. Il écrit alors ce livre en prison. "Madame Hayat" est un roman qui sublime l'amour et est composé d'une prose de velours. Madame Hayat est une femme lunaire et voluptueuse, pour qui le présent est la seule religion. Notre jeune héros Fazil s'en éprend éperdument, malgré la différence d'âge. L'étudiant vit également une seconde histoire d'amour avec une étudiante dont le père a tout perdu. Nul marivaudage ici : Fazil est confronté à la difficulté de son époque et la censure, la police politique ne sont jamais bien loin, dans un monde sous surveillance. Le journaliste-romancier n'oublie à aucun moment la Turquie contemporaine, il souffre en sa chair comme son héros souffre de conditions de vie déclassées - lui qui avait tout - et d'un présent sur un fil. Ce roman est splendide et Altan compose des personnages d'une vraie profondeur. L'écriture, tout en retenue, touche vraiment au coeur... L'Auteur a finalement été libéré en 2021...


  • par (Libraire)
    13 août 2021

    Roman d'amour, roman d'amitié. Texte de la transmission, texte de la censure. Écrit de la lumière, écrit de l'obscurité. Ahmet Altan livre dans ce magnifique roman une belle allégorie des âmes qui s'ouvrent alors que les nations se referment... D'une rare profondeur.


  • par (Libraire)
    10 août 2021

    Le plaisir et l'effroi

    Dans un pays où l'arbitraire est de mise, où les familles sont spoliées du jour au lendemain, où les individus sont emprisonnés sans raison, où l'intimidation et la violence politiques planent sur chacun, un étudiant en littérature s'éprend d'une femme fascinante, belle, libre et d'autant plus troublante qu'elle semble indifférente à ce qui l'entoure, si ce n'est à l'amour et à la sensualité. Un roman initiatique au parfum mystérieux où le désir se dispute à la peur et le plaisir à l'effroi, avec la littérature pour issue de secours et comme ultime recours.